Le processus de méthanisation : un type de stockage d’énergie

processus de méthanisation

Stocker l’énergie dépend en principe de la source d’énergie. Il consiste à mettre en réserve une quantité d’énergie provenant d’une source en un lieu donné, sous une forme aisément utilisable pour une consommation ultérieure. C’est le cas de la méthanisation.

Comprendre ce qu’est la méthanisation

La méthanisation se définit comme un procédé de traitement des biodéchets avec un système de digestion anaérobie, c’est-à-dire sans oxygène. Avec des conditions contrôlées, les déchets organiques se dégradent grâce à des micro-organismes pour vous fournir du digestat. Il s’agit d’un produit humide riche en matière organique partiellement stabilisée. Après une phase de maturation par compostage, ces substances peuvent être retournées aux sols pour leur offrir de la fertilité.

En même temps, du biogaz est créé. Ceci désigne un mélange gazeux saturé en eau qui est majoritairement composé de méthane. Celui-ci est concentré de 50 à 70%. Toutefois, il contient aussi du gaz carbonique et de quelques gaz traces. Avec un pouvoir calorifique inférieur, cette énergie renouvelable peut être utilisée sous forme de combustive pour produire de l’énergie : électricité, chauffage, carburant ou gaz naturel. La seule condition, c’est qu’elle doit passer par une épuration.

Transformer régulièrement l’énergie dans une unité de méthanisation

Produite de façon intermittente et plus ou moins imprévisible, l’énergie renouvelable s’avère être éphémère. Dans le cas du biogaz, des substances biodégradables issues de la méthanisation, il en est autrement. En effet, avant d’être transformé en énergie et distribué dans les ménages, ce biogaz passe par une unité de méthanisation qui est organisée en trois pôles et la production est continue. À noter que les 30% des déchets organiques sont rejetés quotidiennement par les ménages.

Pour ce faire, ces matières organiques sont acheminées tous les jours par camion dans un bâtiment de stockage. Sachez que leur qualité est contrôlée de manière régulière. S’il y a des matières non conformes, elles sont écartées de là. Le meilleur mélange est ensuite introduit dans une trémie d’incorporation. Puis, le biogaz est produit par fermentation dans une grande cuve nommée digesteur. À titre d’information, un local technique est souvent mis en place pour vérifier et contrôler le bon déroulement des opérations.

Comment mieux stocker le biogaz obtenu ?

Pour stocker le biogaz issu de l’unité de méthanisation, vous devez savoir qu’une membrane de stockage de biogaz est utilisée. En plus de stocker le gaz, il sert de couverture au digesteur et permet les installations de biogaz agricole. Cette membrane a surtout l’avantage de résister aux intempéries, aux UV et à l’ozone, surtout celle qui est faite avec du caoutchouc hautement résistant. Elle réduit la perte de méthane.

En outre, vous devez savoir qu’une fois traité et épuré, le biogaz peut être valorisé et utilisé de la même manière que le gaz naturel. Une combustion dans une chaudière permet, par exemple, la production de chaleur. Tandis qu’une combustion dans un moteur de cogénération peut créer de l’électricité, mais aussi de la chaleur. Le biogaz peut également être utilisé par injection sur le réseau de gaz de distribution ou de transport. Il peut même être utilisé pour produire du biométhane carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *