metha+, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > La méthanisation

La méthanisation

Flux RSSImprimer la page

Qu'est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation est un processus naturel de dégradation biologique de la matière organique dans un milieu sans oxygène due à l’action de multiples micro-organismes (bactéries). Elle produit un gaz, appelé « biogaz », composé principalement de méthane et de dioxyde de carbone. C’est le méthane contenu dans le biogaz qui lui octroie ses vertus énergétiques. Cette réaction produit également un résidu, appelé digestat, qu’il est ensuite possible de valoriser en tant que fertilisant pour l’agriculture.

Le biogaz produit par la méthanisation peut être valorisé de différentes manières :

  • par la production d’électricité et de chaleur combinée dans une centrale en cogénération ;
  • par la production de chaleur qui sera consommée à proximité du site de production ;
  • par l’injection dans les réseaux de gaz naturel après une étape d’épuration (le biogaz devient alors du biométhane) ;
  • par la transformation en carburant sous forme de gaz naturel véhicule (GNV).

Une matière première d'origine agricole

Une large gamme de déchets organiques agricoles peut être utilisée comme matière première pour la production de biogaz, à partir du moment où cette matière est digestible.

  • les déjections animales : lisiers et fumiers
  • autres biomasses agricoles: CIVE (Cultures Intermédiaires à Vocation Énergétique), déchets de céréales, résidus de cultures...

D'autres déchets organiques propres d'origines diverses dits «co-substrats» peuvent être mélangés aux déchets d'origine agricole (« co-digestion ») pour compléter en quantité les apports agricoles et augmenter la capacité méthanogène du substrat :

  • legazon d'espaces verts,
  • les déchets de l'industrie agro-alimentaire : lactosérum, huiles, graisses de flottation, déchets de conserverie (légumes)...
  • les déchets de restauration collective : huile de friture, eaux grasses...

Développement de la méthanisation en Dordogne

En Dordogne, la méthanisation se développe au rythme de construction d'1 installation tous les 2 ans, depuis une dizaine d'années, avec une belle envolée du nombre de projets sur les 18 derniers mois. Les collectivités ont aussi pris la problématique à bras le corps et sont de plus en plus présentes aux côtés d'ASSELDOR et de la Chambre d'agriculture pourinitier des dynamiques de projet et jouer le rôle de catalyseur de projet.

Quelles solutions apporte la méthanisation agricole et rurale ?

► Réponses avec Quentin LAURENT, ingénieur d'études méthanisation pour ASSELDOR, l'ASSociation des ELéveurs de DORdogne.

La méthanisation agricole et rurale, c'est notamment :

  • Un modèle de méthanisation développé par les agriculteurs pour les agriculteurs,
  • Un ancrage plus important des exploitations agricoles dans la dynamique de leur territoire en apportant un revenu complémentaire à leur activité principale,
  • Une réduction des coûts d'intrants pour les exploitations agricoles,
  • Un modèle de méthanisation où l'agronomie est positionnée au coeur des projets (approche globale à l'échelle des exploitations : CIVE, gestion des digestats...).

Contacts

Julien MICHAU
Chef du Département Dynamiques environnementales et foncières
Chambre agriculture Dordogne
05 53 45 47 89

Quentin LAURENT
Ingénieur d'études méthanisation
ASSELDOR
05 53 45 47 87